L’autorégulation a le vent en poupe